Escalier de Cristal, une "Table à thé à décor de laque"

De Marc Maison - Japonisme.
Fig. 1 : Escalier de Cristal, Table à thé à décor de laque.
Entre 1872 et 1885.
Etiquette au revers d'un plateau : Maison de l'ESCALIER DE CRISTAL PANNIER, LAHOCHE & Cie 1 rue Auber & rue Scribe 6.
© Galerie Marc Maison

La table à thé à deux plateaux (fig. 1) reprend une forme classique pour ce type de petit mobilier et rappelle sans conteste la table à thé attribuée à Louis Majorelle. La grande originalité de cette table réside dans son décor, réalisé en Vernis Martin. Cette technique, inventée au XVIIIè siècle par les Frères Martin, voulait imiter le rendu des laques japonaises et chinoises, à une époque où ces dernières étaient très peu disponibles sur le marché occidental. Après un relatif désamour dans la première moitié du XIXè siècle, cette technique revient au goût du jour, notamment avec l'avènement du goût pour l'Extrême-Orient.

Fig. 2 : Escalier de Cristal, Table à thé à décor de laque, Détail du plateau supérieur.
© Galerie Marc Maison

Outre le décor en laque, les motifs décoratifs qui ornent les deux plateaux rappellent indiscutablement les répertoires décoratifs japonais et chinois en mettent à l'honneur un couple de gallinacés placés dans un décor de fleurs épanouies et d'oiseaux en plein vol se détachant sur une série de monts rappelant le profil du Mont Fuji (fig. 2). Le plateau inférieur joue également de ce répertoire avec deux grues dans un paysage lacustre où les eaux sont habitées par des carpes Koï (fig. 3).

Fig. 3 : Escalier de Cristal, Table à thé à décor de laque, Détail du plateau inférieur.
© Galerie Marc Maison

Cette table à thé porte l'étiquette de l' Escalier de Cristal au revers du plateau inférieur, mentionnant le nom de « Pannier, Lahoche et Cie » (fig. 4), soit la raison sociale de l'entreprise entre 1867 et 1885. De plus, cette étiquette situe les magasins de l' Escalier de Cristal au n° 1, rue Auber et n° 6, rue Scribe, ce qui permet d'établir clairement que celle-ci est postérieure à 1872. Cependant, Philippe Thiébaut a démontré que l' Escalier de Cristal ne devait probablement pas éditer de mobilier avant l'année 1890. Simple utilisation postérieure d'une étiquette imprimée entre 1872 et 1885 ou fabrication réelle de meubles par l' Escalier de Cristal avant 1885 ? Seule la recherche, toujours en cours, saura nous éclairer à ce sujet.

Fig. 4 : Escalier de Cristal, Table à thé à décor de laque, Détail de l'étiquette.
© Galerie Marc Maison
Outils personnels