Edouard Lièvre, "Exceptionnel cabinet japonisant"

De Marc Maison - Japonisme.
Fig. 1 : Edouard Lièvre, Exceptionnel cabinet japonisant. Vers 1880.
Monogramme "EL" au revers des bronzes.
Palissandre de Rio, bronze doré, verre biseauté.
Cabinet des Médailles, Bibliothèque Nationale de France.
Numéro d'inventaire : REG H 862.
© Galerie Marc Maison


Cet exceptionnel cabinet (fig. 1) porte le monogramme d' Edouard Lièvre. La somptuosité de ce meuble à deux corps, alliée à la perfection esthétique de celui-ci en font un exemplaire tout à fait rare. Conservé dans les collections du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France depuis plus de cent ans, il fut redécouvert très récemment dans ses réserves. Après une campagne de restauration, il est désormais présenté dans les salles du Cabinet des Médailles.


Fig. 2 : Edouard Lièvre, Exceptionnel cabinet japonisant, Détail. Vers 1880.
Cabinet des Médailles, Bibliothèque Nationale de France.
Numéro d'inventaire : REG H 862.
© Galerie Marc Maison


Avec son corps supérieur en forme de pagode fig. 2) et l'entablement à degrés sur lequel il repose, ce meuble fait partie d'une série de meubles de même type fabriqués par Edouard Lièvre dans les années 1880. Un autre exemplaire, le plus connu, est conservé au Musée d'Orsay, à Paris (OAO 555). Comparativement à ce dernier, le meuble du Cabinet des Médailles semble plus épuré. En effet, le meuble du Musée d'Orsay présente, au niveau du vantail central, une peinture à l'huile d'Édouard Detaille figurant une guerrier japonais à cheval là où l'exemplaire du Cabinet des Médailles forme une vitrine. Un autre exemplaire, présenté à la galerie Roxane Rodriguez à Paris, en 2004, est quant à lui orné d'un panneau de laque du Japon. Très récemment, un quatrième exemplaire est entré dans les collections du Musée d'Orsay (OAO 1823). Ce dernier est orné d'une peinture centrale figurant "Baccara" peint d'après Jehan Georges Vibert.


Fig. 3 : Edouard Lièvre, Exceptionnel cabinet japonisant, Détail. Vers 1880.
Cabinet des Médailles, Bibliothèque Nationale de France.
Numéro d'inventaire : REG H 862.
© Galerie Marc Maison


Les quatre cabinets présentent une structure identique. En effet, ils sont tous quatre montés sur cinq pieds galbés réalisés en bronze. Leur ceinture est ornée d'une paire de double médaillons entrelacés ajourés situés de part et d'autre d'une tête de chien de Fô montée en applique (fig. 3). Ils comportent également les mêmes colonnettes de bronze. Atour de celles-ci s'enroulent deux dragons d'une extrême qualité plastique. La ciselure, les détails anatomiques et la perfection des gueules sont tout à fait époustouflants (fig. 4 et 5).


Fig. 4 : Edouard Lièvre, Exceptionnel cabinet japonisant, Détail. Vers 1880.
Cabinet des Médailles, Bibliothèque Nationale de France.
Numéro d'inventaire : REG H 862.
© Galerie Marc Maison
Fig. 5 : Edouard Lièvre, Exceptionnel cabinet japonisant, Détail. Vers 1880.
Cabinet des Médailles, Bibliothèque Nationale de France.
Numéro d'inventaire : REG H 862.
© Galerie Marc Maison


Les quatre meubles présentent également la même partie haute avec un toit en pagode couronné d'une arête de bronze très finement ajourée. Dessous, deux grues en vol, également réalisées en bronze, sont figurée de part et d'autre d'un lambrequin (fig. 2).

Les différences entre les quatre exemplaires se font en terme de dimensions. En effet, les deux cabinets des collections du Musée d'Orsay font une largeur de 111 cm là où les deux autres, plus larges, font une dimension de 129.5 cm.

Le cabinet conservé au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France comporte le monogramme "EL" à l'arrière des bronzes (fig. 6).


Fig. 6 : Edouard Lièvre, Exceptionnel cabinet japonisant, Détail du monogramme. Vers 1880.
Cabinet des Médailles, Bibliothèque Nationale de France.
Numéro d'inventaire : REG H 862.
© Galerie Marc Maison
Outils personnels