Daï Nippon (att. à), une "Vitrine à décor de pagode"

De Marc Maison - Japonisme.
Fig. 1 : Daï Nippon (att. à), Vitrine à décor de pagode. Vers 1900.
Bois sculpté, incrustations de panneaux de nacre du Tonkin, bronze doré.
© Galerie Marc Maison


Cette vitrine (fig. 1) est exemplaire à plusieurs égards. La partie haute est figurée sous la forme d'un toit de pagode à plusieurs degrés d'où s'échappe un dragon de bronze à l'air menaçant (fig. 2). La mince corniche située sous ce dragon est ornée de deux panneaux incrustés de nacre du Tonkin (fig. 3). Comme il était alors courant, ces panneaux ont très probablement été prélevés sur des meubles de provenance extrême-orientale, Indo-chinoise dans ce cas. L'asymétrie entre les deux panneaux et leur décor non centré viennent confirmer cette thèse.

Fig. 2 : Daï Nippon (att. à),
Vitrine à décor de pagode, Détail du dragon de bronze.
© Galerie Marc Maison
Fig. 3 : Daï Nippon (att. à),
Vitrine à décor de pagode, Détail d'un panneau de nacre.
© Galerie Marc Maison


Les montants verticaux soutenant la vitrine ont été réalisés sous la forme de chimères ailées reposant sur un pied-gaine (fig. 4 et 5). Leur aspect effrayant fait écho au dragon de bronze de la partie haute.


Fig. 4 : Daï Nippon (att. à),
Vitrine à décor de pagode, Détail de la partie basse.
© Galerie Marc Maison
Fig. 5 : Daï Nippon (att. à),
Vitrine à décor de pagode, Détail d'une chimère.
© Galerie Marc Maison


Les poignées de tirage des tiroirs sont en forme de tortues (fig. 6) et de cigales, réalisées en bronze doré et dont l'association semble être la marque de fabrique de la Daï Nippon.


Fig. 6 : Daï Nippon (att. à),
Vitrine à décor de pagode, Détail d'une tortue de bronze.
© Galerie Marc Maison
Outils personnels